juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Devenir Fan

« La généalogie au service de la médecine & de l'histoire | Accueil | Un mariage en 1883 à Saverne, sous l'annexion »

24 décembre 2006

Commentaires

Gérard Mauvillain

Bonjour France et Joyeux Noël,

Ainsi que tu le dis bien, la tradition du sapin de Noël vient de l'Allemagne et des régions alémaniques.

J'ai eu la même idée d'en parler en choisissant le sujet "La Généalogie au service de la médecine et de l'Histoire" pour l'article qui précède.

Entre 1776 à 1783, durant la guerre d'Indépendance des Etats-Unis, c'est le major général von Riedesel, et son épouse, qui ont amené au Canada la tradition allemande du sapin de Noël. Avec eux des milliers de soldats ont fait souche là-bas et perpétuent bien entendu cette tradition.

France A.

Bonjour Gérard,

C'est en lisant ton article parlant de Noël que j'ai repensé aux récits de ma grand mère. Mon papier venait un peu en complément.
Sur le fond, difficile de trancher quant à dire que le sapin trouve son origine de l'autre côté du Rhin.
Je viens de parcourir divers alsatiques et c'est incertain. On peut au moins dire que c'est bien dans l'aire alémanique que cette coutume s'est affirmée.
A l'époque médiévale il représentait l'arbre du paradis lorsqu'on jouait "les mystères" à Noël devant les églises; Au XVè S. il trône dans la salle des corporations, puis avec la réforme il devient l'emblème des protestants en opposition à la St Nicolas des catholiques. Plus tard au XVIIIè S il illustre le temps de Noël dans les familles.
Dans le Nord Alsace comme en Franconie on préféra longtemps choisir le bouleau blanc comme arbre de Noël.
Par ailleurs on note qu'en 1419 dans la région de Fribourg en Allemagne, on relate qu'un arbre décoré de douceurs et de fruits avait été dressé par la corporation des boulangers.
On peut ajouter qu'une légende raconte que St Boniface au VIIè S parti évangéliser les peuples germaniques du Nord de l'Allemagne, abattit leur chêne sacré objet d'adoration.
En tombant ce dernier détruisit tous les arbres autour de lui sauf un modeste sapin que le Saint désigna comme l'arbre du Christ. (Sources G. Trendel pour Sélestat1521 et le bouleau), J Cl Richez et A Wahl (pour Fribourg 1419),(A. Pfimlin et Ch. Seidensticker pour l'Alsace à Obernai au 13è S.)
En conclusion ce serait plutôt l'Alsace au tout début.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.