juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Devenir Fan

« Catastrophe aux archives de Cologne | Accueil | Le village des vieux métiers »

08 mars 2009

Commentaires

R. KAYSER

Et il y avait aussi les enfants d' après guerre ... Je suis né en 1950, d' un père Allemand (Réfugié politique, anti- nazi, ayant combattu dans la Légion Etrangère de 1937 à 1945 !) et d' une mère Française.
J'ai donc connu des instituteurs qui me mettaient en 40aine au fond de la classe et
qui ne s' empêchaient pas de me taquiner en me reprochant d' être un fils de traître, un
Bauche, un Wisigoth, etc ... et j' en passe énormément, surtout de la part de mes présumés camarades d' école !

Sarah Doco

Enfin une décision importante mais tellement tardive. Je suis touchée par tous ces "enfants". J'ai d'ailleurs écrit un roman qui rapelle cette période et les amours interdites. Titre : La Salope, auteur : Sarah Doco.
Cordialement
Sarah

Kamel

Ces enfants de boches ont connu la souffrance? .....

Je suis fière d'être le fils d'un ancien de la France Libre, pas celui d'une collabo.
--------------------------------------------------------
Ce message polémique et dont la teneur n'a pas sa place sur ce blog a été modéré par les responsbles de Généablog.

France A.

A Jean-Michel Tournois alias Kamel:

votre message a été modéré pour propos outranciers.

Ce blog existe depuis fin 2006 seuls deux autres messages qui eux étaient farfelus ont été supprimés jusqu'à présent.
La teneur de votre commentaire est méprisable.
Quand à votre légitimité à vous exprimer, nous pouvons y opposer celle de nos familles. Le père de S. Busiau a intégré l'armée de de Lattre en octobre 1944 pour combattre en Alsace dans le ballon des Vosges et a fait la campagne d'Allemagne, il a ensuite passé trois ans en Indochine, pour être libéré fin 1947, médaille militaire, médaille coloniale, il est mort le 3 août 2007.
Parmi les miens, côté maternel on trouve par ex une internée pour faits de résistance (citée dans plusieurs ouvrages) un des responsables de la Résistance en Alsace et là pour souligner l'absurdité de vos écrits, il
était de père allemand naturalisé Français en 1921 et de mère alsacienne.
Décoré de la médaille de la Résistance et de la légion d'honneur par le Général P. Girod de Langlade place de la République à Strasbourg.
http://www.ancarpost.org/picture.php?/2896/category/47
http://www.ancarpost.org/picture.php?/2897/category/47
Côté paternel, plusieurs résistants et combattants décorés aussi.
Eux ne se seraient jamais abaissés à proférer de telles insanités.

antoine

moi je suis né en 1952 d'un pére allemand mais mes grand parents n'en voulaient pas donc cette personne est retournée dans son pays ,maisavait toujour des contcte avec des personnes de notre entourage mais pas avec ma mère sauf quand je me suis marié il lui avait envoyé un chèque mais ne voulant rien savoir de lui et sou l''influence de son papa elle a retournée le chèque c'était il y a 32ans quel dommage j'aurais bien aimé connaitre cette personne

Gestylnet

je suis né en 1950 d'un pére allemand,mere francaise.Depuis des années je suis a la recherche de cette personne qui avait gardé le contact avec moi et ma mere j'usqua mes 11 ans.Je sais qu'il ma reconnu,mais quand je fais mes recherche ca bloque car je ne connais pas sa date de naissance.Donner moi des piste comment je peut faire pour le retrouvé,ma fille et mon petit fils me demande souvent si j'avance dans ma demarche et je ne sais plus quoi leurs repondre.Aidé moi svp merci et bon courage a ceux qui sont comme moi dans le besoin de savoir...

lola

on ne pense pas souvent au cas contraire mais ça existe aussi... mon grand-oncle, prisonnier en Allemagne s'est retrouvé à "travailler" dans une ferme allemande ou il est tombé amoureux de la fille du fermier... à la libération il est rentré, à épousé celle avec qui il s'était fiancé en 40 car à l'époque épouser une boche était impossible... il n'a pourtant jamais oublié cette femme et lorsque à 70 ans il a voulu retrouver sa trace c'est son fils né en 45 qui lui a répondu ! un fils qui a toujours su qu'il était fils de français et qui en a souffert aussi, tout comme sa mère... je ne sais combien ils sont ainsi, d'une mère allemande... ni si ces enfants ont été aussi mal acceté que du côté français... avez vous des détails à ce sujet ? merci

gerhard

je suis ne en france en 1949 de parents allemands(mon pere etant oblige de travailler dans les mines de charbon du nord) il y avait beaucoup de respect et d amitie avec les camarades de classe issus de pologne d italie d espagne mais j en ai essuye des crachats et des fils de boche durant ma jeunesse...nous etions une vingtaine dans ce cas....et croyez moi dans la classe de fin d etude dans les 15 premiers en francais ily avait 13 gamins comme moi d origine etrangere....nous avons tous evolues socialement..mes freres et moi alors que mes parents avaient en 1946 une grosse caisse en bois qui servait de table et 2 plus petites de chaise l assiette et le couvert ils s en servaient a tour de role..... je suis francais a 200 pour cent bien que le foot allemand me procure une certaine fierte (mais jamais je ne defilerait avec un drapeau pour montrer mes origines) nous sommes francais point c est tout

Anonyme Girl

Pour lola (message écrit le 27/09/2010):

Il existe deux livres, très intéressants et pleins d'informations, écrits par Jean-Paul Picaper:
-Enfants maudits (qui parle d'enfants nés en France d'un père allemand et d'une mère française)
-Le crime d'aimer (qui parle d'enfants nés en Allemagne d'un père français et d'une mère allemande)
Ces deux livres se complètent. Vous pouvez les commander en passant par votre libraire ou en passant par amazon.fr

Daniel Rouxel-Ammon

Bonsoir. prenez contact avec l'association " Coeurs Sans Frontieres.com" Ils sauront vous guider dans vos recherches et vos démarches. Cordialement. Daniel Rouxel-Ammon

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.