juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Devenir Fan

« Noël : "Les saisons d'Alsace" (Revue) | Accueil | La généalogie: pratiques et anecdotes par P-V Archassal »

16 novembre 2010

Commentaires

Francis Bijon

Le monument aux morts de Strasbourg mérite un examen plus détaillé.

Il a été sculpté en 1936 par Drivier, un élève de Rodin et ne peut donc pas représenter un Malgré-Nous.Ah! la mémoire!
Inspirée par la Pièta de Michel-Ange la sculpture montre une femme, assise, qui tient dans ses bras deux hommes agonisants. Les deux hommes sont dépouillés de tout vêtement on ne sait donc pas dans quel camp ils ont combattus, ensemble ou l'un contre l'autre? L'un a la figure tournée vers l'est, avait-il un uniforme allemand, l'autre se tourne vers l'ouest, on suppose qu'il était dans l'armée française? On ne le sais pas, par contre on remarque très bien que, dans un dernier sursaut, ils se tiennent par la main.
Enfin sur le piédestal on ne lit pas la formule consacrée dans toutes les villes et tous les villages: "morts pour la France" mais ces simples mots: "A nos morts".
Dans son discours d'inauguration l'adjoint au maire de Strasbourg à l'origine du projet, M. Henry Lévy, demande que ce monument soit "une pierre à l'édifice de la paix" Il ne sera pas entendu, la guerre éclatera à nouveau trois ans plus tard mais nous pouvons néanmoins suivre le conseil qu'il a donné alors: "puisse ce monument être pour ceux qui nous suivent un objet de méditation".
Interrogé le 11 novembre 2010 sur Europe 1,l'historien Michel Winock a fait la distinction entre la "célébration" et la "commémoration" (consultez votre dictionnaire favori!). Au fond c'est ce suggérent avec des mots très maladroits les auteurs anonymes du site monument pour la paix. Ce monument pour la paix existe déjà en Alsace.

France A.

Au commentaire intéressant de Francis Bijon, on peut ajouter en complément:

La référence aux Malgré-Nous n'est pas vraiment hors de propos pour ce monument dédié aux soldats de la guerre 14-18, même s'il s'est s'agit d'une "simplification" car:

"Déjà, après la première guerre mondiale(14-18), une association d'anciens combattants mosellans choisit dès 1921 de se dénommer « Malgré-nous»"

http://www.geneafrance.org/rubrique.php?page=malgre

Lors de l'inauguration "c'est Henry Lévy [adjoint du maire Ch. Frey] qui termina les allocutions publiques. Il prononça un discours empreint de pacifisme :

« Toute cette tragédie est évoquée dans la douleur que reflète cette belle figure de femme non seulement symbole de la patrie, mais symbole aussi de l'humanité meurtrie… recueillant avec une émouvante sollicitude deux guerriers mourants, tombés sous les plis de deux drapeaux, mais, dont les mains se cherchent pour s'unir dans une suprême étreinte...» (voir Wikipedia)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_aux_morts_de_Strasbourg

référencer site google

Ce blog est quelque chose de rare sur le web, je ne pensais pas lire quelque chose d' aussi intéressant. merci

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.